De Las Meravilhas Del Monde

De Las Meravilhas Del Monde Dogo Argentino

Dogo Argentino

Le vieillissement du chien


Le vieillissement et ses conséquences chez le chien


S'il est vrai que le vieillissement est irréversible et ses théories nombreuses, certaines de ses répercussions au niveau cellulaire, organique, comportemental et sensoriel sont maintenant mieux cernées. La meilleure connaissance de ces dernières doit permettre au propriétaire du chien d'améliorer son cadre hygiénique global, dans lequel une alimentation adaptée est essentielle et va réduire les conséquences des facteurs aggravant les processus normaux du vieillissement. Évoquer un chien âgé revient en fait à considérer une période qui débute à un âge différent selon son format: 8 ans pour un petit chien, 7 ans pour un chien de format moyen, 6 ans pour un chien de grande taille. Les modifications qui apparaissent alors vont augmenter graduellement la sensibilité du chien à la maladie et au stress. Ainsi considère-t-on qu'à partir de ces âges le risque mortel double tous les ans ou tous les deux ans. Avec l'âge, la chute du potentiel physiologique s'objective et rend l'animal plus vulnérable à tout type de stress, alors que dans le même temps sa protection immunitaire vis-à-vis des maladies infectieuses diminue.

Concernant la composition globale de l'organisme, on note chez le vieux chien :

- une augmentation des dépôts adipeux, l'animal étant plus gras et mobilisant moins bien ses lipides

- une diminution de l'hydratation de l'organisme, sorte de déshydratation chronique qui nuit à son bon fonctionnement.


Les fonctions non digestives sont altérées :


- réduction de la protection immunitaire,

- diminution de la résistance au froid, des capacités de lutte contre la chaleur,

- atteinte progressive de la fonction rénale,

- déminéralisation lente du squelette,

- destruction des membranes des cellules sous l'effet de ce que l'on appelle le "stress oxydatif membranaire",

- augmentation des cas d'insuffisances hépatiques ou cardiaques,

- accroissement évident de la fréquence des tumeurs, cancéreuses ou non,

- le poil devient blanc et la peau souple.


Les fonctions digestives sont également atteintes :


- Passé l'âge évoqué précédemment, la dentition peut tout d'abord poser problème à l'animal, avec la formation de tartre contre lequel il faut lutter. Celui-ci est à l'origine d'inflammations et d'infections des gencives qui peuvent conduire les dents à se déchausser.

- La salive est produite en moindre quantité dès lors que le chien grossit et que le tissu adipeux envahit ses glandes salivaires.

- Le transit digestif (progression des aliments dans le tube digestif) est ralenti, en rapport avec une moindre tonicité musculaire intestinale, ce qui expose le chien à des phases de constipation auxquelles font souvent suite des épisodes de diarrhées.

- L'intestin devient de moins en moins capable de s'adapter à une modification de l'aliment (lequel doit donc impérativement rester constant), tandis que certains phénomènes d'absorption sont moins efficaces, conditionnant le nécessaire recours à un aliment hyper-digestible.


Les sens et le comportement du chien sont modifiés :


- baisse de l'acuité visuelle et perte de la vue sont fréquentes,

- la dégradation de l'odorat peut se produire,

- l'animal devient apathique car moins fort et moins résistant, ce qui doit amener à lui fournir une quantité d'énergie réduite dans son aliment.


Conseils pour un dogo argentino qui entre dans un stade de vieillesse :


-Vérifier combien de litres d'eau boit votre chien par jour. Si les 3L par jour sont dépassés ou si votre chien ne boit pas plus d'1.5L par jour, prenez RDV chez votre vétérinaire. A partir du moment où votre dogo a une sous consommation ou surconsommation d'eau, c'est qu'il y a un problème donc n'attendez pas. Votre chien peut avoir une cystite, une infection urinaire, un caillot dans la vessie ou dans le canal urinaire (urètre et uretère), mais cela peut provenir aussi d'un problème de rein. Quand un chien tourne sans cesse sans uriner, cela veut dire qu'il y a une inflammation donc il faut mettre en place un traitement anti-inflammatoire et antibiotique. Le chien urinera correctement à froid (c'est-à-dire le premier pipi) mais à chaud quelques gouttes sortiront. Regardez l'urine, l'opacité, et si il y a du sang ou non, cela vous donnera déjà un indicatif que vous pourrez donner au vétérinaire.

-Controlez les selles de votre chien, pour observer l'aspect des selles (diarhées, moulée, dur,...), la couleur, s'il y a du sang dans les excréments, ...Vérifier qu'il défèque correctement car il pourrait être constipé ou déclarer un début d'occlusion intestinale, ulcère de l'anus, ... N'oubliez pas de vermifuger votre dogo tous les 6 mois.

-Adaptez l'alimentation de votre dogo à partir de ses 7 ans (et donc du senior) et à partir de l'état de santé de votre chien (sensible, hypoallergénique, ...).


-Si vous constatez une boiterie, allez chez votre vétérinaire afin de vérifier si votre chien est arthrosique ou non et de mettre en place un traitement, ou si cela provient d'un problème d'ossature tel que la dysplasie des hanches ou des coudes. Pour retarder l'apparition au maximum ces problèmes-là, il est conseillé de donner une alimentation adapté au vieux chien avec un taux de chondroïtine et de glucosamine élevé (pour un dogo minimum 500 mg/j de chondroïtine et 400 mg/j de glucosamine). Un très bon produit existe, c'est flexadin en sachet avec 2 doses par jour pendant 1 mois à faire tous les trimestres. Ce traitement est donné à titre préventif et est très efficace. Lien où l'acheter à bas prix : http://www.vetostore.com/chien/produits-veterinaires-chien/arthrose-chien/flexadin-plus.html.

-arthrose et arthrite: ses pathologies articulaires dégénératives font énormément souffrir nos chiens surtout lorsqu'ils arrivent à un âge avancé. Elles font intervenir des facteurs génétiques, environnementaux et alimentaires. La dysplasie de la hanche, du coude, les ostéochondroses sont des affections directes de l'arthrose et de l'arthrite. Certaines d'entre elles peuvent bénéficier d'une intervention chirurgicale mais comme ces pathologies sont dégénératives des traitements médicamenteux sont utilisées pour atténuer l'avancé de la gravité de la maladie ainsi que la souffrance de l'animal. Le plus souvent on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens, et des glycosaminoglycannes, de la glucosamine et de la chondroïtine qui ont des effets bénéfiques sur le cartilage articulaire et réduisent ainsi l'évolution des lésions.


- Dents et gencives: contrôlez les dents de votre dogo car les dents peuvent se déchausser, tomber, se carier, se casser,... Un détartrage chez votre vétérinaire est conseillé quand le tartre est trop présent sur les dents à faire une fois par an. Plus les dents de votre chien sont saines mieux c'est. Votre chien peut développer une gingivite (un surplus de peau poussent sur les dents et forme une inflammation des gencives qui se carazctérient par un trait rouge au bord de la gencive et de la dent. Ceci est très douloureux pour le chien. Il est recommandé de retirer le surplus de peau par votre vétérinaire en même temps que le détartrage. Sinon vous pouvez en prévention lui donner des os à macher pour faire travailler les dents et donc les gencives. Sachez que la mauvaise haleine du chien peut provenir d'une gingivite ou du tartre trop présent qui s'installent sur les dents.n En prévention, vous pouvez inciter votre dogo à macher régulièrement en lui donnant un fémur de boeuf.

-Les yeux : nettoyer régulièrement les yeux de votre dogo et observer le fond de l'oeil avec une lampe torche en la passant devant l'oeil de votre chien. Si un voile couvre l'oeil, consultez votre vétérinaire car votre chien peut avoir une diminution de sa capacité visuelle, contracter une cataracte, un ulcère de l'oeil, ...

-Les oreilles : il est important que vous controliez l'état des oreilles de votre chien, tout simplement pour la propreté et l'hygiène de l'oreille mais aussi pour constater l'état de l'oreille de votre chien. Si votre chien commence à ne plus bien entendre votre voix ou ne revient pas systématiquement au pied... alors peut-être que votre chien commence à vieillir et cela engendre donc qu'il entendra de moins en moins. Malheureusement, il n'y a pas grand chose à faire mais en le sachant vous pourrez adapter votre comportement, vos gestes... à votre chien.

-Le coeur : lorsque le chien devient vieux, les affections cardiovasculaires sont constatées. Il est important de verifier à l'aide d'un stétoscope la régularité du pouls, le nombre de battement pas minute... de votre chien. Le mieux, bien entendu, c'est de faire une visite annuelle ou deux fois par an chez votre vétérinaire pour vérifier ceci. Le vieux chien peut développer des insuffisances valvulaires, des cardio-myopathies dilatées, une insuffisance cardiaque, de l'hypertension artérielle ... Elles correspondent à un amaincissement de la paroi des ventricules cardiaques et à une augmentation de la taille des cavités. Plusieurs médicaments fonctionnent, ce sont des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotansine (IECA). Ils permettent de maintenir plus longtemps une fonction cardiaque compatible avec une vie normale.

-Le foie : il est important qu'à partir de 6/7 ans, vous fassiez une échographie du foie pour vérifier son état de santé général, vous pouvez observer une déficience du foie par la quantité excessive d'eau ingérée et par des problèmes d'élimination de l'urine, une insuffisance hépatique... La mauvaise haleine peut être un signe également de dysfonctionnement du foie. Vous pouvez aussi une fois par an faire une prise de sang pour rechercher le taux de glycémie, de cholestérol, ... afin d'évaluer si votre chien développe des problèmes de foie, de diabète, ... Suivant le résultat, il faudra alors adapter une alimentation et un traitement adéquat.

-Les reins : idem que pour le foie, une échographie et une prise de sang pour évaluer l'état de santé des reins et adapter en fonction. Le chien peut avoir des calculs rénaux, une mauvaise élimination des urines, une insuffisance rénale, une soif intense, des incontinences, ...qui peuvent engendrer des problèmes plus grave sur du long terme.

-La prostate (concerne uniquement les mâles) : votre dogo peut avoir un dysfonctionnement de la prostate qui généralement est en relation avec un problème de foie et des reins. Cependant, la prostate peut contracter des cancers qui sur du long terme peut faire mourir votre animal. La meilleure solution pour que votre dogo ne contracte aucune maladie de la prostate, il est utile de le castrer. Une échographie permet d'évaluer l'état de santé de la prostate.

-Les glandes salivaires : les glandes salivaires peuvent dysfonctionner quand le chien devient vieux, elles ne sécrètent plus assez de salive et provoquent une inflammation par un assèchement. Douloureuse pour le chien car la gorge est gonflée, elle empêche le réflexe d'ingestion et de déglutition du chien. L'animal contracte alors une grosse fièvre qui provoque un fort abattement du chien, une impossibilité de manger à cause de la gorge gonflée. Un traitement anti-inflammatoire et antibiotique doit être mis en place. Si plusieurs répétitions sont constatées, une opération consistant à enlever les glandes salivaires s'imposera et votre dogo n'en aura aucune séquelles.

-Les cancers :

-le cancer de la peau : 20 à 30 % des tumeurs de la peau sont malignes. On peut trouver plusieurs formes de cancers de la peau, comme les mastocytomes qui sont à l'origine des réactions allergiques de la peau, les histiocytomes qui sont à l'origine des inflammations de la peau touchent plutôt les jeunes chiens et sont souvent bénins, les carcinomes épidermoïdes qui touchent les chiens peu pigmentés comme le dogo argentino, le bullterrier, le whippet (...) et qui sont causés par les radiations  solaires lors de trop fortes expositions au soleil, et enfin, les mélanomes.

-le cancer du cerveau (tumeurs cérébrales) : elles sont fréquentes chez le chien, et touchent irréversiblement l'état de santé du chien.

-le cancer des lymphocytes : appelé aussi le lymphome. 7 à 24 % des chiens sont touchés par ce cancer.

-le cancer des os (l'ostéosarcome) : touchent généralement les chiens de gros format. Il existe une prédisposition génétique sur le dévéloppement osseux du chien (facteurs mécaniques) qui atteindrait les chiens de grandes tailles. Ce cancer diagnostiqué a un très mauvais pronostic.

-le cancer des mamelles (tumeurs mammaires) chez les femelles : ce sont les tumeurs les plus fréquentes et certaines races sont prédisposées à les développer (selon les études épidémiologiques qui ont été menées).  Outre le facteur génétique, d'autres facteurs peuvent accentuer leurs développement, comme le mode de vie de la chienne, son alimentation, l'état de santé générale avec un bon ou mauvais système immunitaire, l'activité physique ou sportive de la chienne, si la chienne est employé ou non au travail, si la chienne a des chaleurs régulières ou non, le nombre de gestation, ... La seule méthode efficace de prévention utilisée est la stérilisation de la chienne. Quand la chienne a contractée des tumeurs mammaires, l'ésperance de vie est très courte avec beaucoup de souffrance et aujourd'hui elles ne se soignent toujours pas. Palpez régulièrement les mamelles de votre chienne et si vous constatez une anomalie comme une grosseur, une mamelle gonflée, une poche à la base de la mamelle à l'intérieur du corps ou toute autre anomalie, consultez votre vétérinaire en urgence pour faire des examens complémentaires comme une échographie/radiographie, une analyse, une prise de sang, une biopsie des mamelles...

-le cancer ovarien : c'est plus rare que les tumeurs mammaires mais existe tout de même. Le cancer ovarien peut toucher les jeunes chiennes comme les chiennes âgées. La stérilisation qui consiste à retirer tout l'appareil reproducteur reste la meilleure méthode pour le non-développement de ces tumeurs ovariennes. Une échographie faite une fois par an permet de diagnostiquer assez vite quelconque anomalie.

-le cancer des testicules : les mâles développent ce type de cancer, toutefois ce sont les chiens âgés qui sont le plus touchés. Il suffit de retirer les testicules du chien pour qu'il n'y ai plus de tumeurs, mais attention pour certains cas cela ne suffit pas. La palpation régulière des testicules de votre chien permet de repérer assez rapidement si il y a un problème ou non afin d'intervenir au plus vite.

-le cancer de la prostate : les chiens âgés sont le plus touchés par ce type de cancer. La seule prévention qui permet d'avoir un chien qui ne développe pas ce cancer reste la castration du chien. Une échographie par an ainsi qu'une prise de sang permet de vérifier l'état de santé de la prostate.

-le cancer de l'anus : il est aussi apelé le cancer des glandes anales. Ce type de cancer se développe surtout chez les chiens âgés de plus de 6 ans, est très difficile à enlever mais est souvent bégnins. Vous pourrez le constatez car l'anus présentera des petites masses visibles à l'oeil nu.

-le cancer bucco-pharyngé : représente environ 6% des cancers. Pour voir si anomalie il y a, une observation  régulière de l'intérieur de la bouche en ouvrant la gueule de votre chien est efficace. En revanche, si votre animal n'arrive plus à manger ou à déglutir, si il est extrêmement fatigué ou qu'il y a une boule sur la trachée, consultez rapidement votre vétérinaire.

-le cancer des voies nasales : représente environ 1% des cancers. Les races à long nez sont prédisposées. Si votre chien a des difficultés à respirer par le nez, n'attendez pas. Consultez!

-Bien d'autres cancers existent et touchent nos chiens... Les organes peuvent être touchés (comme le rein, le poumon, le coeur, le foie, ...), les yeux peuvent être touchés aussi (ceux-ci peuvent ne pas être visible car les tumeurs peuvent se trouver à l'intérieur du système occulaire), ...

Aujourd'hui, il existe plusieurs options thérapeutiques comme la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. Toutefois ces 2 dernières options sont très couteuses et le résultat n'est pas toujours celui que l'on souhaiterais pour son animal. C'est grâce aux études menées chez l'humain que les vétérinaires peuvent faire évoluer les méthodes de guérison sur nos animaux.

Si vous constatez une boule (aussi petite soit-elle), un kyste ou toute autre anomalie inhabituelle sur votre chien : cela peut être sur le poil/peau ou ailleurs et donc visible, mais cela peut aussi être invisible et seul le changement de comportement de votre chien peut vous mettre la puce à l'oreille. D'où l'importance de bien connaître son chien, ses habitudes, (...) et de contrôler votre chien avec tous les points cités dans ce paragraphe, alors là n'hésitez plus, consultez votre vétérinaire, faites une exérèse, une analyse de la masse, des échographies ou radiographies,... bref tous ce qui vous est possible pour diagnostiquer assez tôt quelquonque cancer qui se serait développer afin de débuter un traitement adéquat le plus rapidement possible.

Pour que votre compagnon vieillisse le plus sereinement possible et surtout en bonne santé, il vous suffit juste de lui accorder du temps pour l'observer, le palper... et quelques visites chez votre vétérinaire. Après tout, il vous accompagne depuis son plus jeune âge, alors pourquoi le laisser tomber lorsqu'il en a le plus besoin...


 


Las Meravilhas Del Monde